Comment rédiger un CV en anglais

Un CV anglais se rédige et se formate différemment d’un CV français. Les recruteurs vont privilégier votre expérience et vos compétences, ainsi que votre capacité à démontrer vos accomplissements.

Vous pensez vous démarquez avec un CV fait sur Photoshop ? Détrompez-vous ! Ça va rendre votre CV difficile à lire et agacer les recruteurs qui passent en moyenne pas plus de sept secondes sur un CV. On oublie donc les pages multicolores, remplies d’icônes, de barres de progrès et de drapeaux. La présentation doit être sobre, structurée et facile à lire. Pour vous aider dans la rédaction utilisez Grammarly, c’est gratuit et soulignera les potentiels coquilles. Démarquez-vous dans le contenu !

Les conseils dessous s’appliquent à la grande majorité des CV. Si votre emploi est spécialisé ou peu commun, faites une simple recherche internet et vous trouverez facilement des exemples plus adaptés.

Des robots vont lire votre CV

Un autre argument contre les CV fantaisies : les ATS (applicant tracking system). De nos jours les recruteurs n’ont pas le temps de lire une centaine de CV. Dans beaucoup d’entreprises, le triage initial est fait par des logiciels qui scannent votre CV et repèrent des mots clés correspondant à la description du poste.

C’est pourquoi votre CV doit être formaté au plus simple (l’utilisation d’icônes ou d’images brouille la lisibilité). Utilisez un simple logiciel de traitement de texte et exportez votre CV en fichier .pdf pour conserver la mise en page, ou bien un fichier .docx.

Autres règles de base : choisissez une police d’écriture lisible (Arial, Tahoma, Calibri) et ne justifiez pas votre texte.

Votre CV peut faire jusqu’à deux pages, par contre, ne mettez ni photo, ni date et lieu de naissance ; cela protège les employeurs contre les allégations de discrimination.

Avant de lister chaque section, assurez-vous d’inclure au minimum :

  • Prénom et nom de famille
  • La ville où vous habitez
  • Un numéro de téléphone (avec un préfixe +33 pour un numéro français)
  • Un email

Les sections de votre CV suivent en général ce schéma

1- Personal statement

C’est dans ces 3-4 lignes d’intro que vous pouvez vous démarquer. Décrivez vos compétences principales, vos qualités, votre personnalité et bien sûr ce que vous recherchez. Vendez-vous !

2- Key Skills

Vous pouvez structurer cette section en plusieurs parties. C’est là que vous mettez vos compétences techniques/informatiques (technical skills), compétences en relations avec le poste (marketing skills, retail skills, HR skills) et vos niveaux de langue (language skills).

3- Experience

Chaque poste doit contenir un titre :

  • Nom du poste
  • Nom de l’entreprise
  • Lieu de l’emploi
  • Durée chez l’employeur

La personne qui lit votre CV ne connaîtra sûrement pas les entreprises pour lesquelles vous avez travaillées. Décrivez-les donc en une ligne.

Exemple pour Celio :
Men’s clothing retailer established across 56 countries through 1,000 retail stores.

La description de chaque poste doit contenir au minimum trois ou quatre phrases concises qui mettent en avant ce que vous avez accompli. Ces phrases commencent en général par un verbe d’action au gérondif (Helping) ou au prétérit (Helped). Choisissez un des deux et conservez la même conjugaison tout au long de votre CV.

Exemple:

  • Answered 50+ inbound calls per day to address customer inquiries, resolve issues, and provide information on new products and services.
  • Resolved customer issues using strong interpersonal skills and conflict resolution techniques.
  • Generated and presented monthly financial statements to senior management.

4- Education

Les recruteurs anglo-saxons ne connaîtront pas forcément nos diplômes français. Le mieux est d’écrire le diplôme en français puis de l’expliquer en anglais mais vous pouvez aussi simplement écrire l’équivalence en anglais.

Exemple:
Licence en Langues Etrangères appliquées au commerce international (2010 - 2013)
Equivalent to a BA in International Business and Languages

5- Additional information

Les recruteurs se fichent un peu de vos goûts musicaux ou que vous ayez fait du poney pendant six ans. Cette section est facultative, à moins que vous ayez effectué des activités pertinentes avec la description du poste ou qu’elles démontrent certaines de vos compétences.

Exemples :
Trésorier(ère) d’une association, président(e) d’un club, auteur(e) pour un blog.

Vous avez fait du volontariat ? Les recruteurs adorent ça, cela vous fera gagner des points. Vous pouvez consacrer une section à part et la nommer “Volunteer work”.

6- References

La plupart des entreprises en demandent deux au minimum. Si vous souhaitez économiser de la place, un simple “References available upon request” suffira tout à fait. Si vous souhaitez les lister, il vous faut inclure: prénom, nom, description du poste, email, numéro de téléphone.

Enfin, faites relire votre CV par un(e) anglophone si possible, ou utilisez un outil de correction en ligne comme Grammarly Checker. Si vous contactez un(e) recruteur(euse) au sein d’une agence, n’hésitez pas à lui demander son opinion sur votre CV.

Cette template que j’ai trouvée sur un site de recherche d’emploi très populaire, constitue une bonne base. Une simple recherche internet vous permettra d’en trouver d’autres.

Modèles de CV à utiliser

Réferences:

Rédigé par Enzo Dell’armi, chargé de marketing digital. LinkedIn

1 J'aime