Acheter une maison ou un appartement en Angleterre

Ceci est un article wiki, n’hésitez pas à le modifier / corriger / enrichir afin d’aider la communauté

Vous cherchez à acheter une propriété à Londres mais vous ne savez pas par où commencer ou vous avez peut-être des questions sur la façon dont les choses fonctionnent ici, alors ne cherchez pas plus loin ! Notre guide vous donnera une bonne vue d’ensemble du processus et répondra aux questions les plus courantes que vous pourriez vous poser.

Puis-je acheter une propriété à Londres si je ne suis pas britannique ?

Oui, il n’y a aucune restriction pour les investisseurs étrangers dans la ville, mais n’oubliez pas que si vous envisagez d’obtenir un prêt hypothécaire auprès d’un prêteur britannique, vous devrez être un résident britannique travaillant et vivant dans le pays. Si vous achetez en espèces, la procédure est très simple, l’argent est roi après tout !

Organisez vos finances

Avant de vous lancer dans la recherche d’un bien immobilier, prenez le temps d’examiner vos finances. Vous pouvez utiliser une calculatrice hypothécaire pour déterminer le montant que vous pouvez emprunter et obtenir un « accord de principe ». Cet accord de principe est important pour établir votre budget et vous rendre crédible aux yeux des vendeurs et des agents immobiliers.

Pour ce faire, vous pouvez vous adresser directement à la banque ou passer par un courtier en prêts hypothécaires. Les courtiers sont généralement payés par le prêteur, et non par vous, et peuvent être en mesure de vous offrir un meilleur taux d’intérêt que celui annoncé par la banque, mais vous devez absolument prendre le temps de comparer toutes vos options.

Liste des courtiers

Recherche d’un bien immobilier

Maintenant que vous avez fixé votre budget, commencez par chercher un bien immobilier répondant à vos besoins. Appartement ou maison ? Combien de chambres à coucher ? Un jardin ? Un garage ?
Vous pouvez commencer votre recherche en ligne et visiter les quartiers qui vous intéressent, avant même d’organiser des visites, pour vous faire une idée du voisinage, vérifier les lignes de transport, métro, les commerces locaux, etc.

Lors des visites, posez autant de questions que nécessaire, dont voici quelques exemples :

  • Depuis combien de temps le bien est-il sur le marché ? Une longue période peut indiquer des défauts ou des problèmes potentiels.
  • Pourquoi les propriétaires actuels vendent-ils le bien ? Il peut s’agir d’une raison tout à fait normale, comme la recherche d’un espace plus grand/plus petit ou un déménagement, mais vous pouvez découvrir autre chose, comme des voisins gênants, des travaux importants à venir, des cambriolages ou autre.
  • Quel est l’âge du bien ? Cela vous donnera une idée des problèmes d’entretien que vous pourriez rencontrer plus tard.
  • Les propriétaires actuels ont-ils trouvé leur prochain logement ? Si le vendeur fait partie d’une chaîne, ce qui signifie qu’il doit vendre celui-ci pour acheter le suivant, vous aurez peut-être plus de poids pour négocier le prix lorsqu’il aura trouvé son prochain bien, sinon vous risquez de conclure la vente et de devoir attendre plus longtemps que prévu pour en prendre possession.
  • Que comprend réellement la vente ? La plupart des propriétés sont vendues non meublées, mais il peut y avoir d’autres choses incluses ou qui peuvent être ajoutées dans le cadre du processus de négociation.
  • Quels sont les frais de fonctionnement ? Il serait bon que vous sachiez quels seront les coûts mensuels estimés, la tranche d’impôt sur le revenu, s’il y a des frais de service, etc.
  • Combien de propriétaires le bien a-t-il eu ? Un nombre élevé est préoccupant, surtout si les anciens propriétaires ne sont pas restés longtemps, ce qui peut laisser supposer des problèmes avec la propriété ou le quartier.
  • Comment sont les voisins ? Essayez de trouver des détails qui pourraient vous éviter beaucoup de stress à l’avenir. Nous savons tous ce que nous pouvons et ne pouvons pas tolérer, alors mieux vaut se renseigner avant de s’engager.

Sites pour trouver un bien

Faire une offre

Lorsque vous avez trouvé une propriété qui correspond à vos attentes, l’étape suivante consiste à faire une offre, normalement par l’intermédiaire d’un agent immobilier.

Vous pouvez soit faire de votre première offre votre meilleure offre, montrant ainsi que vous êtes un acheteur sérieux et évitant d’entrer dans des négociations fastidieuses, soit commencer par une offre plus basse pour rentabiliser votre argent tout en vous laissant une certaine marge de manœuvre au cas où elle serait rejetée. Dans tous les cas, vous ne devez jamais offrir plus que la valeur de la propriété ou plus que ce que vous pouvez vous permettre !

Conseils utiles :

  • Sachez que les primo-accédants qui n’ont pas de chaîne sont des acheteurs attrayants, utilisez cela comme levier.
  • Envisagez de faire appel à votre propre agent pour s’occuper des négociations et poser les questions difficiles. L’agent immobilier qui fait la promotion de la propriété travaille pour son client (le vendeur) et sa propre commission. Il ne fera pas l’effort de protéger vos intérêts.
  • Lorsque vous fixez un prix, évitez d’utiliser des chiffres ronds pour ne pas faire la même offre que quelqu’un d’autre.

Offre acceptée

La première chose à faire une fois votre offre acceptée est de demander que la propriété soit retirée immédiatement du marché. L’accord n’est pas juridiquement contraignant tant que les contrats ne sont pas échangés et vous ne voudriez pas être devancé par quelqu’un d’autre qui viendrait faire une offre plus élevée.

Donner des instructions à un avocat ou à un agent immobilier

Il est temps de donner des instructions officielles à un avocat ou à un agent immobilier dont la tâche sera de transférer la propriété du bien et de fixer une date réaliste pour l’échange des contrats. Le délai entre l’acceptation de votre offre et l’échange des contrats dépend d’un certain nombre de facteurs, mais une bonne référence est de 4 à 6 semaines.

Les solicitors sont généralement plus chers que les conveyancers et sont des avocats qualifiés. Ils peuvent donc offrir une gamme complète de services juridiques. Les conveyancers agréés sont spécialisés dans l’immobilier mais ne peuvent pas traiter les questions juridiques complexes.

Leurs tâches seront les suivantes

  • Effectuer des recherches locales pour vérifier les éventuels problèmes d’urbanisme ou d’environnement.
  • S’assurer que les réparations que le vendeur s’est engagé à effectuer sont mentionnées dans le contrat.
  • S’il s’agit d’une location, examiner le contrat de location en détail.
  • Posez toutes les questions relatives aux résultats de l’enquête, aux recherches ou aux conditions du bail au notaire du vendeur et expliquez-lui tout en tant qu’acheteur.
  • Vérifiez le contrat et recueillez votre signature.
  • Convenez d’une date d’achèvement avec l’avocat du vendeur.
  • Organiser le paiement du dépôt en votre nom.

Conseils utiles :

  • Demandez des recommandations personnelles à vos amis, votre famille ou votre prêteur/courtier hypothécaire.
  • Les agents immobiliers vous recommanderont probablement un notaire, car ils travaillent souvent en partenariat, mais vous n’êtes pas obligé de les suivre.
  • Le transfert de propriété en ligne peut être une option abordable lorsque la transaction est assez simple et ne nécessite pas de conseils juridiques spécialisés.
  • Si vous choisissez un notaire, assurez-vous qu’il est membre de la Law Society of England & Wales et du Conveyancing Quality Scheme de la Law Society. Les agents immobiliers doivent être membres du Council for Licensed Conveyancers.
  • Obtenez au moins trois devis différents ventilant les honoraires et les autres coûts tels que les recherches, les frais de transfert bancaire, les frais de cadastre, la Stamp Duty Land Tax et toute autre taxe applicable, les débours et la TVA.

Le choix du bon avocat ou du bon agent immobilier fera toute la différence au cours de cette procédure. Il est donc important de choisir avec soin la personne que vous choisirez.
#Solicitors / conveyors

Enquête et offre de prêt hypothécaire

À ce stade, vous devez obtenir votre offre de prêt hypothécaire par écrit et effectuer une étude du bien si vous le souhaitez. Veuillez noter que le prêteur procédera à une évaluation du bien, mais que celle-ci ne mettra pas en évidence les problèmes potentiels du bien.

En faisant réaliser votre propre expertise, vous aurez l’esprit tranquille ou vous pourrez renégocier le prix en fonction des résultats. C’est un bon choix si vous avez des inquiétudes sur l’état de la propriété et vous obtiendrez des conseils et une estimation des coûts de réparation en cas de problèmes.

Surveyors

liste à venir

Échange des contrats

L’échange des contrats a lieu lorsque les deux avocats ou agents immobiliers échangent les contrats signés et que l’acheteur verse un dépôt. À ce stade, l’accord est juridiquement contraignant et tout désistement entraînerait des pénalités.

Achèvement / Completion

Le jour de l’achèvement, votre notaire prendra les dispositions nécessaires pour que l’argent soit transféré au notaire du vendeur, vous pourrez récupérer les clés auprès de l’agent immobilier et emménager dans votre propriété.

S’il y a une chaîne, il est préférable que tous les acheteurs et vendeurs concluent le même jour, sinon vous devrez peut-être attendre que le vendeur ait conclu son achat avant de pouvoir emménager.

Félicitations ! Vous avez atteint la fin de ce parcours difficile et vous êtes maintenant prêt à profiter de votre vie de propriétaire.

1 « J'aime »